Comme un tableau de Turner

Publié le par Alfrédine Chope

null 

Tableau de William Turner, représentant, l'incendie de la chambre des Lords et des Communes

 

Une lumière orangée dans une nuit impressionniste

Comme un tableau de Turner avec le son et l’image

Et tout le monde qui se bouscule ; ainsi se propage

Une atmosphère de fin du monde toute surréaliste.

 

Arrachée de mon lit d’enfant pour mieux admirer

La vue, comme au quatorze juillet le feu d’artifice

Je ressens néanmoins la terreur cachée sous l’artifice

Du masque de la dissociation de ma mère déchirée.

 

Du haut de notre terrasse, le feu, flamboie et tranche

Avec la profondeur des sombres nuits indonésiennes

Comme ne le sont jamais, ici, les nuits parisiennes.

 

La fumée opaque, donne à toute la scène, une franche

Beauté, mais les obus sifflant sur nos têtes et édifices

Rappellent qu’artifice rime aussi avec malice et maléfice.

 

Alfrédine Chope

Le 02/09/2010      

Publié dans Alfrédine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article