L'amour discourtois

Publié le par Alfrédine Chope

L-amour-courtois.jpg

 

Voyageons un peu, ce soir, si vous le permettez,

Où certains hommes, aiment à se jouer de rimes

Usant de tout artifice nécessaire, pour un crime

Si commun, de tout temps, vous en conviendrez.

 

Lors, notre époque en vaut bien une autre, non ?

Et les récits flamboyants de héros chevaleresques

Sonnent le glas d’une âme par trop si pittoresque.

 

Discourir des heures, sur les vertus-plaisirs, canon

Occultant détails, et toiser si le défi est à sa mesure

Nourrissant toutes harmoniques dysphoriques, soupirs

Sollicitant toutes ses espérances défaites, vains désirs

 

Jalons ainsi posés, à pas savamment dosés, à l’usure…

Ursula, mon amie, vous ne résisterez plus à son cou

A sa cour bientôt, vous serez enchaînée, et le mystère

N’étant désormais plus, vous serez empilée sur la stère

Saignant, telles celles avant vous, brisée par votre licou.

 

D'art d'art - Emission TV - L'amour courtois (tapisserie)

 

Alfrédine Chope

Le 03/08/2011

Publié dans Râleuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> Toujours des belles paroles. Toujours des mots doux. Et puis quand le coeur fléchit, ils arrachent, mutilent et oublient toutes les belles promesses.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui, autant l'amour courtois c'est "l'offrande du coeur", autant l'amour discourtois des Dons Juans, c'est l'art d'éviter de le faire, à tout prix ! Pittoyable ! <br /> <br /> <br /> <br />