L'attente

Publié le par Alfrédine Chope

Je suis suspendue au fil mortel, de soie

D’une étrange araignée tissant sa toile

L’entente confraternelle derrière le voile

Je ne suis pas, d’elle seule, la proie.

 

Je suis suspendue au fil d’un pendule

A tour de rôle, ces maîtres le font tourner

Alors je leur rend tout ce qui m’a aliénée

Prédiction d’un avenir toujours plus ridicule.

 

Je suis suspendue au fil de mon téléphone

Attendant la réponse de ce piètre conseil

Œuvrant comme un seul et froid appareil

Corrompu, et déjà pour moi, le glas sonne.

 

Alfrédine Chope

Le 06/09/2011

Publié dans Alfrédine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article