L'émotion

Publié le par Alfrédine Chope

Main.1.1.jpg

Dessin de moi, à partir d'un autre, trouvé dans un bouquin pour apprendre à dessiner

(que j'ai jamais lu, d'ailleurs, trop flemmarde !)

 

C’est quoi, une émotion ?

Perdue, le visage détendu

Mais complètement dévasté, fendu

Elle nous posa cette question.

 

C’est quoi, une émotion ?

Ca paraît tellement trivial

Que ça semble presque déloyal

Prétendre ne connaître aucune variation.

 

C’est quoi, une émotion ?

Tant de fois victime de viol

Son âme presque dissoute au vitriol

A comme rendu toute domiciliation.

 

C’est quoi, une émotion ?

Par l’expression de son corps hurlant

Dévoilant un palpitant lui parlant

Elle décrypte un langage, réconciliation.

 

C’est quoi, mon émotion ?

Mon cœur, lui, ne cesse de jacasser

Et dans ce brouhaha, rien à classer

Brouillard d’infini idéations, sans association.

 

Alfrédine Chope

Le 12/04/2011

Publié dans Ma poésie médicale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> merci de cette longue explication, je ne connaissais pas ce genre de situation .<br /> mon emotion était instantanée comme les exemples que tu donnes<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> oui bien sur heureusement<br /> mais là c'est un a utre contexte donc c'est l'immediateté<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Pourquoi ce serait le contexte?<br /> <br /> <br /> C'est une patiente, qui a été victime d'inceste dans son enfance, et par la suite, de multiples viols en réunions. A chaque fois qu'une personne est victime de qqchose de ce genre, l'esprit et le<br /> corps se "dissocient", c'est-à-dire, que c'est comme si l'esprit se séparait du corps, parce que c'est le seul moyen et pour le corps et pour l'esprit, le psychisme, de supporter une telle<br /> aggression. C'est ce qu'on appelle "la dissociation traumatique". Ca se produit, pour des tas d'autres traumatismes psychiques.<br /> <br /> <br /> Ici, c'est une patiente, que j'ai vraiment vu, et à qui, c'est arrivé tellement de fois, que son psychisme est complètement détruit et ne sait plus du tout reconnaître les messages que son corps<br /> lui envoie. Toi, tu vas reconnaître une émotion, à ton coeur qui se met à battre plus vite, ton estomac qui se sert, ta gorge qui se met à se serrait, les larmes qui te montent aux yeux, le sang<br /> qui te monte à la tête... que sais-je? Y'a des tas de choses que tu sens dans ton corps et que tu vas reconnaître comme étant autant de messages de celui-ci pour te dire que tu es amoureux,<br /> triste, gai, en colère, anxieux... etc. Elle, ne peut plus faire ça.<br /> <br /> <br /> Elle ne sait réellement pas ce que c'est qu'une émotion. Et tenter de lui définir une émotion avec des mots, outre le fait, que ça n'a rien de facile, ça ne lui servirait à rien. Mon chef de<br /> l'époque, lui a donc demandé ce qu'elle lisait. Et lui a demandé ce qu'elle sentait dans son corps quand elle lisait. Et elle s'est aperçu, difficilement, mais tout de même, qu'elle serrait le<br /> poing, les dents, qu'elle avait tout son corps qui se tendait. Et mon chef lui a dit : "Vous êtes en colère". Elle ne le savait pas. Elle a découvert ce jour-là, ce que c'était que de ressentir<br /> de la colère. Elle avait oublié ce que c'était à force de dissocier son psychisme de son corps. Ca a été énorme.<br /> <br /> <br /> Et pour moi, qui suit une hyper-émotive, trop, bcp trop, cette question m'a assomé. Je me l'a suis littéralement prise en pleine tronche. Moi, qui suis toujours aux prises avec un flux d'émotions<br /> incessant, que j'arrive pas à faire le tri dans tout ce fatras; je me suis retrouvée d'un coup, aspirée dans son monde à elle, dans ce qu'elle vivait, et ça m'a semblé terrifiant. Déjà, d'être<br /> comme moi, j'trouve ça terrifiant, mais d'être comme elle, encore plus.<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> une emotion c'est une fraction, de secondes<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Ben, ça dépend... Si tu piques un coup de sang, ça peut ne durer qu'un instant, mais quand t'es amoureux, j'espère bien, que ça ne dure pas qu'une fraction de secondes ! Ce serait triste...<br /> Enfin, pour ce qui me concerne, j'ai eu des émotions plus longues qu'une fraction de seconde...<br /> <br /> <br /> <br />