Le diablotin

Publié le par Alfrédine Chope

Un malicieux diablotin trépigne sur mon cœur

Emprunte bien vite le chemin de mes vertébrales

Et aussitôt, de ses sabots martèle mon encéphale.

Mais qui lui a donc enseigné ces atroces mœurs ?

 

Dès mon réveil, la gorge serrée, le souffle court

Impossible de me souvenir de ce qui m’oppresse

Mais ce diablotin se réjouit et mon âme presse.

Que recèle donc mon rêve ? Erreur de parcours ?

 

Et pendant que mon hémicrâne bat la cadence

Au rythme de mes vives pulsations cardiaques

Je tente de démasquer le petit fourchu maniaque.

 

J’ai toujours supposé l’existence de rêves intenses

Mais je les sens comme dans les limbes ; claques

De mon inconscient qui les refoule et les plaque.

 

Alfrédine Chope

Le 12/09/2010      

Publié dans Alfrédine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article