Le funambule

Publié le par Alfrédine Chope

funambule

 

Il marche sur un fil, le fin fil de sa vie

Rien qu’un léger tremblement, un souffle

A chaque instant, il nous époustoufle

Il continue d’avancer, instinct de survie ?

 

Il suffirait d’un soupçon, et tout bascule

Un geste mal calculé, une inattention

Perte de contrôle et c’est la spoliation

De son âme à sa chair, tout se bouscule

 

Chaque seconde est un violent combat

Pour ne pas plonger, dans ce vaste vide

Oui attirant, mais toujours plus avide

 

De nouvelles âmes à cueillir, ici bas

Ne pas quitter la ligne d’horizon, livide

Diable, c’est lui qui rend si aspirant ce vide…

 

Alfrédine Chope

Le 22/08/2010      

Publié dans Ma poésie médicale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article