Les amours platoniciennes

Publié le par Alfrédine Chope

l'âme androgyne selon Platon

L'ame androgyne selon Platon

 

Comment Zeus a-t-il pu tellement trembler

Devant nos âmes si frêles, pauvres jumelles

Que d’une unité, il fit deux minces lamelles

Condamnées à se chercher pour s’assembler.

 

Où t’es-tu donc envolée ma douce âme sœur

Dont le grand pouvoir est craint par l’Olympe ?

Ce sortilège, seul Chronos aurait eu la trempe

De le rompre, dévorant son dernier, sans cœur.

 

Ainsi donc, voilà élucidé, cet étrange mystère

Qui depuis toute gosse me faisait sentir moitié

D’un unique tout dont j’ignorais qu’il fût châtié

 

Par un dieu profondément humain et délétère

Pour ces pauvres âmes, privées de toute amitié

Et plus encore d’amour, priant en vain sa pitié.

 

Tu es mon Autre - Lara Fabian & Maurane

 

Alfrédine Chope

Le 26/09/2010

Publié dans Inclassable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article