Ohm

Publié le par Alfrédine Chope

Ohm, tu es toute résistance

Au cœur du circuit limbique

Imprimées, des peurs phobiques

 

Ohm, tu induis une distance

A ces méandres dissyllabiques

Fixée ici, à la gomme arabique

 

Homme, tes rêves fantasmatiques

Te muaient en être si héroïque

L’idée de la réalité, de toi, stoïque

Fait un de ces blafards, mutiques

 

Je te laisse à tes mathématiques

Et à mes angoisses imagoïques

Retourne, errances surmoïques

Mon homme-ohm, si emblématique…

 

 

Alfrédine Chope

Le 22/02/2011

Publié dans Alfrédine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article